00-image-a-la-une

Créer un serveur de messagerie Exchange 2013

1.    Introduction

Voici l’environnement de travail minimum à avoir dans son infrastructure réseau :

1 Contrôleur de domaine Windows 2012 Server R2

1 Serveur Windows 2012 Server R2

Vous commencerez ce tutoriel avec au moins ces deux serveurs configurés, joignables et appartenant au même domaine Windows.

Pré-requis

Nous devons commencer par préparer notre serveur de messagerie à recevoir Exchange. Pour cela, deux simples commandes PowerShell feront l’affaire et l’installation d’un petit package.

01-preparation-01

Commençons par se connecter avec la session « Administrateur » du serveur et aller ouvrir PowerShell qui se trouve dans la barre des tâches

Et entrez-y la commande suivante :

Puis cette deuxième commande :

02-preparation-02

Vous devriez obtenir des fenêtres de ce gente avec de jolis « True » dans la colonne « Success ».

De plus, il faudra lancer l’installation de cet élément sur votre serveur de messagerie:

Unified Communications Managed API 4.0 Runtime

Vous pouvez le télécharger depuis mon site web. Sachez par ailleurs que d’autres langues sont disponibles depuis le site officiel de Microsoft.

03-preparation-03

 

2.    Installation d’Exchange

Suite à ces prérequis, commencez par monter en virtuel le disque d’installation de Microsoft Exchange 2013 sur votre ordinateur virtuel puis lancez l’installation. Une dernière chose importante, assurez-vous que tous vos contrôleurs de domaine sont allumés car le service de réplication (si vous avez un contrôleur de domaine secondaire) est testé lors de l’installation d’Exchange.

A la première étape de cette installation, choisissez la première option si vous voulez commencer par vérifier les mises à jour.

04-preparation-04
L’image du disque d’installation étant assez récente, je n’ai pas de mises à jour à télécharger. Faites « Suivant ».

05-preparation-05

Le programme copie les fichiers nécessaires sur le disque dur virtuel.

06-preparation-06

Ensuite le programme prépare l’installation.

07-preparation-07

Faites « Next ».

08-preparation-08

Acceptez les termes du contrat et faites « Next ».

09-preparation-09

Vous pouvez, selon votre choix, faire en sorte qu’Exchange cherche automatiquement des solutions en ligne en cas d’erreur. Faites votre choix et cliquez sur « Next ».

10-preparation-10

Ensuite il faut demander l’installation des rôles et fonctionnalités Exchange à installer sur le serveur. Ici nous choisissons les deux premières options « Mailbox role » (« Boite aux lettres ») et « Client Access role » (« Accès client »). Ces rôles vont respectivement nous permettre de créer des boîtes aux lettres pour nos utilisateurs et leur permettre de l’installer et d’y accéder depuis leur client Outlook. Nous remarquons que la dernière case concernant l’installation automatique des prérequis est cochée d’office. Cliquez sur « Next ».

11-preparation-11

Vous pouvez changer le dossier cible de l’installation ou laissez celui par défaut. Faites « Next ».

12-preparation-12

Spécifiez le nom de votre organisation et faites « Next ».

13-preparation-13

Vous pouvez, selon votre choix, activer l’anti-malware contenu dans l’installation d’Exchange. Faites « Next».

14-preparation-14

L’installeur vérifie l’état du serveur.

15-preparation-15

 

 

 

Arrivé à la fenêtre du rapport d’analyse, cliquez sur « Install ».

16-preparation-16

L’installation se déroule.

17-preparation-17

Après une longue installation (chez moi environ 2h15), vous pouvez enfin lancez Exchange.

Ensuite pour vous connectez au « Centre d’Administration Exchange », il faut que vous ajoutiez le compte que vous utilisez dans le groupe « Server Management », cela à partir du contrôleur de domaine dans l’Active Directory.

 

 

 

image abstraite

Apprendre à monter son infrastructure informatique (e-book gratuit)

Ma récente expérience d’administrateur système m’a poussé à rédiger ce livre qui vous aidera à monter un petit laboratoire informatique sur votre ordinateur. Il se nomme “Apprendre à monter son infrastructure informatique”. Plus de 200 pages dédiées à Windows Serveur 2012 r2. Le livre est entièrement disponible gratuitement en suivant ce lien :

couverture-apprendre-a-monter-son-infrastructure-informatique

E-book Gratuit

Apprendre à monter son infrastructure informatique (e-book gratuit)

A travers les pages de ce livre, vous apprendrez pas à pas toutes les solutions pour installer virtuellement des contrôleurs de domaine, des serveurs de partage de fichiers, un serveur de messagerie Exchange, un serveur d’impression et de numérisation, un serveur proxy etc. Tous ces serveurs pourront être virtualisés grâce à Hyper-V et je vous y apprend tout de son utilisation, de la création de l’ordinateur virtuel jusqu’à la duplication de ce dernier.

Je m’efforcerai d’y extraire le meilleur contenu pour en faire des articles de mon site Internet.

Télécharger les logiciels nécessaires (torrent)

Par ailleurs, toutes les sources nécessaires à cette expérience sont disponibles ci-dessous :

Windows Server 2012 R2 Standard et Datacenter – Francais

Microsoft Exchange Server 2013 SP1 / Clés

Windows 8.1 SP1 x64 Francais / Clés

Microsoft Toolkit 2.5.2

Tous les articles liés à cet e-book

Le contenu de ce livre est disponible directement sur mon site Internet à travers des articles. En voici la liste complète :

A la découverte d’Hyper-V

Créer un ordinateur virtuel de référence sous Hyper-V

Déployer un contrôleur de domaine avec Windows Server 2012 R2

Aperçu de l’Active Directory

Inscrire un ordinateur au domaine

Déployer un contrôleur de domaine secondaire

Logo Microsoft Hyper-V

A la découverte d’Hyper-V

Logo Microsoft Hyper-V

Logo Microsoft Hyper-V

Pour créer des machines virtuelles, vous utilisez certainement déjà Vmware Player ou Workstation. Mais saviez-vous qu’il existe un logiciel similaire déjà natif à Windows et totalement gratuit ? Il n’est pas visible de suite car il faut activer la fonctionnalité dans vos programmes Windows et il s’appelle Hyper-V.

1.    Installation de la fonctionnalité Hyper-V

Commençons par activer la fonctionnalité « Hyper-V » de Windows. Pour cela, rendez-vous dans « Panneau de configuration », « Programmes », « Activer ou désactiver des fonctionnalités Windows » (sous le menu « Programmes et fonctionnalités »).

01-installation-hyper-v

Cochez la case « Hyper-V », laissez les cases de sous-dossier cochées automatiquement et cliquez sur « Ok ».

Cette fonctionnalité est disponible pour les versions suivantes de Windows : Windows 8.1, Windows 8, Windows 7 (sauf édition familiale), Windows Vista SP1/SP2 (sauf édition familiale), Windows Server 2008 x64 SP1/SP2 & R2, Windows Server 2003 x64 SP2 & R2 SP2, Windows 2000 SP4, Windows XP Professionnel SP2/SP3 & x64 SP2. [Sources : http://fr.wikipedia.org/wiki/Hyper-V, page visitée le 02/12/2014]

02-raccourci-hyper-v

Suite à son installation et au redémarrage de votre poste, vous trouverez le raccourci pour lancer Hyper-V dans le menu démarrer de Windows. Dans mon cas, je l’ai retrouvé dans le menu Windows 8.1 sous la section « Outil d’administration Hyper-V ».

Je l’ai tout de suite épinglé à ma barre des tâches et à l’écran d’accueil.

2.    Découvrons Hyper-V

Si vous vous êtes déjà servi d’un logiciel de virtualisation tel que Vmware WorkStation, vous ne devriez pas avoir de mal à vous adapter à Hyper-V. Hyper-V est administrable par une console MMC. Voici en quelques lignes ces principales fonctionnalités.

03-presentation-hyper-v

1 : Cette colonne vous permet de regrouper plusieurs ordinateurs ayant Hyper-V d’installé. Vous pouvez ajouter des serveurs distants pour gérer les machines virtuelles de ceux-ci.

2 : Cette partie va offrir un large choix d’options concernant le serveur sélectionné dans la partie1, les options du serveur tel que la création des VM & VHD, la configuration d’Hyper-V ainsi que le gestionnaire de commutateur virtuel et d’autres …

3 : « Ordinateurs Virtuels » correspond à la liste des machines virtuelles installées sur le serveur sélectionné. Différentes informations sont disponibles sur celle-ci, comme si elles sont ou non allumées, l’utilisation du CPU, la mémoire assignée ou encore le temps depuis laquelle est allumée.

4 : « Points de contrôle » cette fenêtre indique les différentes sauvegardes propres à la machine virtuelle sélectionnée, en anglais « Snapshots ».

5 : Cet onglet concerne les ressources allouées à la machine virtuelle sélectionnée. Il nous sert à obtenir des informations sur la machine sélectionnée (3), tel que la mémoire allouée, des informations sur le réseau et la réplication.

Hyper-V et Vwware ne sont pas compatibles. Vous ne pouvez pas ouvrir des machines créées avec Vmware sous Hyper-V et inversement. De plus, si vous décidez d’installer Hyper-V, vous ne pourrez plus lancer vos ordinateurs virtuels créés avec Vmware. Vmware ne fonctionne que si la fonctionnalité Hyper-V est désactivée. Cependant des solutions existent pour convertir vos ordinateurs virtuels Vmware en ordinateurs virtuels Hyper-V.

3.    Désactiver la fonctionnalité Hyper-V

Voici comment résoudre le message d’erreur : VMware Workstation and Hyper-V are not compatible. Remove the Hyper-V role from the system before running Vmware Workstation

Lancez une invite de commande en tant qu’administrateur (création d’un raccourci CMD, clic droit sur le raccourci, clic sur Exécuter en tant qu’administrateur)et insérez la commande :
bcedit /set hypervisorlaunchtype off
Un redémarrage est nécessaire suite à l’entrée de la commande. Son but est de désactiver le rôle Hyper-V et vous permettre de lancer une machine virtuelle Vmware : Pour réactiver Hyper-V, tapez la commande :
bcedit /set hypervisorlaunchtype auto
Un redémarrage est également nécessaire.

4.    Créer un commutateur (switch) virtuel

Hyper-V peut créer un Switch virtuel, nous en aurons besoin lors de la création de nos machines virtuelles. Pour ce faire, dans le menu (2), cliquez sur « Gestionnaire de commutateur virtuel ».

04-commutateur-hyper-v1

Ici vous aurez le choix entre plusieurs types de switch ou commutateur virtuel. J’ai personnellement choisi un type « Externe » car je compte bien installer des mises à jour Windows Update sur mes serveurs par la suite et donc utiliser la connectivité Internet de mon ordinateur physique. Cliquez ensuite sur « Créer le commutateur virtuel » et personnalisez votre Switch avec son nom, une plage d’adresses MAC pour les ordinateurs virtuels et la carte réseaux avec laquelle le commutateur va fusionner.

04-commutateur-hyper-v2

Cliquez ensuite sur « Appliquer » et votre Switch sera créé !

C’est la fin de ce premier tutoriel. Vous connaissez maintenant les bases du logiciel Hyper-V. Vous pouvez continuer à apprendre en montant par vous-même votre laboratoire Microsoft en installant des ordinateurs virtuels sous Hyper-V. Pour cela, cliquez sur le lien suivant :

Créer un ordinateur virtuel de référence sous Hyper-V